Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Communautarisme paroxystique, dictature médiatique : quand la vérité est antisémite

 

 

                   Une pancarte considérée comme antisémite lors d’une manifestation contre le passe-sanitaire, le 7 août dernier à Metz. 

A son propos, difficile de ne pas faire le constat suivant : tous s'y seront reconnus qu'ils aient été nommés sur cette affiche ou non ! Comprenez : un Jérôme Salomon ( à titre d'exemple... parmi les noms mentionnés sur cette affiche) est donc considéré juif par tous les adeptes en procès pour antisémitisme bien avant la déclinaison de sa fonction, à savoir : Directeur général de la santé - un directeur menteur et manipulation dans le cadre de sa gestion de l'épidémie de covid-19, soit dit en passant.

Dont acte.

Là, il est bel et bien question d'un communautarisme paroxystique dont l'impunité, nul doute, fera des envieux chez nombre de communautés : on pensera à nos compatriotes musulmans. 

Car enfin, Fabius n'est pas le Président du conseil constitutionnel qui a validé en grande partie des mesures que l'on peut légitimement considérer comme liberticides à propos de l'épidémie de Covid-19 mais... bien plutôt... Fabius est juif...

Pareillement, Drahi n'est pas le propriétaire de BFM-TV qui n'a de cesse de voter et de revoter Macron chaque jour... ! Non, Drahi est juif avant toute autre considération...

Etc... 

Laïcité bafouée, rouée de coups...  il ne faut rien céder à ce communautarisme qui fait de la vérité un délit car c'est là aussi et surtout là, que la véritable défense de cette laïcité doit s'exercer. 

 

***

 

Déjà en 2017, on pouvait déplorer ce qui suit  : 

 

 

                Considéré comme la caricature la plus antisémite de l’histoire récente de l’antisémitisme ( même Charlie Hebdo n’aurait pas osé, lui qui, dans les faits, n’ose plus rien depuis longtemps déjà !) le Tweet ravageur de Gérard Filoche et le montage-photo qui l'accompagne,  n'en finit pas de mettre le feu aux médias de nos milliardaires, à la classe politique, aux réseaux sociaux, au CRIF, à la LICRA, chez SOS-racisme qui ne voulait pas être en reste, et aux tribunaux, sans doute aussi, dans peu de temps.

Et pourtant : il faudrait pouvoir raison garder : or, la quasi totalité des médias ne le souhaite pas. Dont acte. Faut dire que l'aubaine est  trop belle, bien trop belle  de Marianne au Figaro en passant par le Nouvelobs et le PS : "se faire" enfin Filoche ! Filoche et sa dénonciation de la fausse gauche, celle du PS, gauche pépère, gauche socialo-centriste et Macroniste ; Filoche,  jusqu’à récemment,  était  membre du Bureau national du PS, membre de la CGT et d'Attac ;  finalement, il sera débarqué du PS en 48H chrono.

Cela faisait des années que nous étions nombreux à suggérer à Gérard Filoche de quitter ce PS déshonorant pour toute la gauche.

 

***

 

Maurits Cornelis ESCHER : Relativité (quand toutes les perspectives se valent - ndlr)

 

            Analysons rapidement le montage-photo qui accompagne le tweet de Gérard Filoche : Emmanuel Macron a les bras levés devant un globe terrestre, le bras orné d’un brassard ressemblant à un accoutrement nazi, sur fond de drapeaux américain et israélien et de photos de Patrick Drahi, Jacob Rothschild et Jacques Attali 

             Qu'il soit maintenant permis de faire les commentaires suivants  à propos de ce montage considéré  "antisémite" par les associations juives et le personnel de médias aux ordres :

1 - Pas d'erreur possible : BFM-TV est bel et bien un soutien inconditionnel de Macron ; pour s’en convaincre il suffit de s’y coller de 18h à 20h une semaine durant ; Patrick Drahi en est le propriétaire - ainsi que de la chaîne israélienne i24news, soit dit en passant...

2 - Jacques Attali est bien l'un de ceux qui sont allés chercher ce même Macron afin d'anticiper sur la défaite programmée de Hollande qui ne pourrait pas se représenter...

3- Le drapeau israélien,  lui, a toute sa place donc, rapport à Drahi et Attali pour lesquels le soleil se lève et se couche avec cet Etat étranger qu'est Israël ; mille fois, ils nous l'ont fait savoir : Attali en particulier avec des histoires à dormir debout telle que :  « Jérusalem capitale du monde ». Rien que ça !

                        Délire communautaire monomaniaque, quand tu nous tiens... et que tu en tiens un, c'est sûr, tu ne le lâches pas !   

Quant à la Banque et la présence d'un des membres de la dynastie Rothschild, illustre famille depuis le 19è siècle... il est vrai que l'on aurait pu choisir une autre figure bancaire archétypale même si cette banque en particulier a bien été l’employeur de Macron.

Le brassard quant à lui, est certes inapproprié : Macron n'est pas un Nazi et ceux qui l'entourent, le soutiennent, le couvent, le chouchoutent, le cajolent et bordent son lit le soir, non plus.

             Aussi, force est de constater ceci : sur le fond, tout fait sens dans ce montage photo à propos de ce qu'est Macron -  personnalité et programme : après tout et son contraire, un chef d’Etat n'est-il pas à l’image des intérêts qu’il sert ainsi que  de ceux qui l’ont promu car, pour gagner une élection, il faut être candidat et pour l’être, il faut des soutiens puissants.

            Affiche jugée antisémite, la condamnation du tweet de Gérard Filoche est unanime ;  tout le personnel des médias ne s’y est pas trompé car on ne peut décidément pas cacher très longtemps pour qui on travaille, et par voie de conséquence, par qui on est payés.

           Mais alors, est-ce à dire que la vérité des faits, la vérité des hommes et de leurs engagements et autres copinages, serait antisémite, fatalement ? 

 

              Filoche et son tweet ne méritent pas un tel vacarme même si les faux-culs et autres Tartufes se sont donnés le mot. Force est de constater que l'instrumentalisation de la lutte contre l'antisémitisme est de retour - si tant est qu'elle se soit absentée dernièrement -.... et sa dénonciation a donc de beaux jours devant elle car l'une ne va pas sans l'autre même si, franchement, nous tous aimerions pouvoir nous occuper d'autre chose. Hélas, on ne peut pas décemment ignorer cette instrumentalisation car elle nous concerne tous, bien plus que le véritable antisémitisme qui ne concerne que quelques hurluberlus nostalgiques ; et puis ceci encore : moins on dénonce la mauvaise foi, les groupies communautaires imbéciles (excusez ce pléonasme) et les salauds, plus ils prospèrent.

             Ne renonçons donc jamais à dénoncer tous ceux qui s’y vautrent dans cette instrumentalisation même si l'on sera charitable en épargnant néanmoins ceux qui doivent se soumettre et jouer les ventriloques pour continuer de faire bouillir la marmite car, quand ils se confient, quand ils se lâchent, à l’abri des oreilles indiscrètes de leurs employeurs, très vite, il nous est donné à réaliser ceci  : tous les craignent tout en les méprisant.  

Unique consolation. Maigre consolation… mais…. consolation quand même pour nous tous : tout n'est pas perdu donc ! Et peut-être qu'un jour... tous décideront de  s'émanciper après des années d'esclavage...

Mais... ne rêvons pas.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :