Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Jean Piat, "Acteur dans l'acteur", n'est plus...

 

            Billet rédigé en 2018

 

 

                 

            
 
                 Jean Piat n'est plus... même s'il demeure et demeurera dans toutes les bonnes mémoires comme les auteurs dans les bonnes librairies et bibliothèques.
 
En 1972, dans "Les Rois Maudits" (1) - série dramatique française en six épisodes réalisée par Claude Barma d'après l'oeuvre de Maurice Druon adaptée par Marcel Jullian -, Jean Piat représentera et représente, aujourd'hui encore,  la plus grande prestation d'un acteur à la télévision... dans le rôle du sanguinaire Robert d'Artois dans un siècle tout aussi sanglant, le XIVè.
 
Sociétaire de la Comédie française, plus tard rejoignant le théâtre privé et la comédie de boulevard, un regret persiste toutefois : que Jean Piat n'ait pas fait le choix de la carrière qui aurait pu être la sienne dans le répertoire contemporain (2) avec les meilleurs auteurs et les meilleurs metteurs en scène des années 70, 80 et 90 ; et en ce qui concerne le répertoire classique, on pense bien évidemment à Shakespeare ;  Othello ; plus tard, le Roi Lear...
 
Il en avait plus que l'étoffe.
 
Un physique exceptionnel, une technique vocale et corporelle gigantesque - diction, intonation, modulation, changements de rythme époustouflants -, Jean Piat n'était pas acteur, il était l'Acteur dans l'acteur ; il l'était doublement donc !
 
 
 
 
1- Six épisodes, dix heures durant...on pouvait avoir alors 12 ou 13 ans, et si on ne comprenait pas tout, avec cette série "Les rois maudits", on savait qu'il y avait, là, sous nos yeux, quelque chose d'important et d'unique qui nous était proposé.
 
2 - Est-ce Jean Piat qui a refusé de travailler avec des metteurs en scène qui, depuis les années 80,  maltraitent les oeuvres... de Shakespeare à Beckett ?

                  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :