Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Indicateur, gendarmerie, trafic d'armes, Amedy Coulibaly

         Rédigé en octobre 2015

 

 

              A l’heure où La Turquie cherche les coupables du double attentat-suicide commis samedi 10 octobre 2015 à Ankara qui a fait une centaine de morts... attentat qui a pris pour cibles des Kurdes, et dans le soupçon d'une complicité d'Etat - passivité ou encouragement -, à trois semaines des élections... 

              Le site d'informations Médiapart a révélé que le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait eu recours au secret défense (texte ICI) pour bloquer l'investigation de l'attentat contre l'Hyper Cacher qui s'est déroulé en parallèle avec l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 et ainsi contrer une requête de déclassification de documents émise le 10 avril par des juges d'instruction au tribunal de grande instance de Lille, chargés de l'enquête sur la provenance des armes d'Amédy Coulibaly, responsable de l'attentat…

Selon Médiapart, « Des gendarmes lillois et un de leurs informateurs ont été au centre d’un trafic d’armes ayant permis d’alimenter Amedy Coulibaly. S’ils n’ont rien su de la destination des armes, ils semblent bien avoir laissé filer les acheteurs ou perdu leur trace. Leur position est suffisamment délicate pour qu’ils se retranchent, courant avril, derrière le secret défense » ; position confirmée en juin par Cazeneuve.

 

             Fin janvier, un dénommé Claude Hermant, un barbouze d’extrême droite, indic de la gendarmerie de Lille, sa compagne, et un autre homme sont arrêtés pour avoir remilitarisé « beaucoup » d’armes de guerre neutralisées, provenant de pays de l’Est. « Elles ont ensuite été écoulées dans le milieu du grand banditisme, pas uniquement lillois », selon La Voix du Nord.

Médiapart révèle que «Le 20 janvier, les responsables de la Brigade criminelle et de la Sous-Direction antiterroriste (SDAT) ont résumé, dans une synthèse au parquet de Paris, les vérifications opérées au sujet des armes utilisées par Coulibaly sans faire état de la réponse d’Europol, datée du 16 janvier. Europol mentionne pourtant un 'traçage positif pour trois armes', et un 'traçage approchant pour deux armes', en précisant que ces cinq armes ont été achetées par la société lilloise d'Hermant à l’entreprise slovaque AGF Security.»

 

          "Si vous voulez la fin du terrorisme, préparez la fin de l’Etat !"

                  Et si cette parole de situationniste des années 70 était finalement frappée au coin du bon sens ?

 

______________

 

Pour prolonger, cliquez : Penser le monde aujourd'hui avec l'Etat profond

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article