Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Affaire DSK : jusqu'où vont-ils descendre ?

 

                Ce que l’affaire DSK… et plus particulièrement après l’audience du 1 juillet… nous permet de comprendre ce sont les raisons qui font que seule une femme violée sur dix porte plainte…

Car, si vous avez plus de 15 ans et avez porté une mini-jupe un jour, ne serait-ce qu’une fois, n’allez surtout pas porter plainte pour viol ! Un peu comme dans l’Etranger de Camus : Meursault sera condamné à la guillotine non pas pour le meurtre d’un homme qui le menaçait de son couteau mais pour n'avoir pas pleuré à la mort de sa mère... tête en l'air qu'il était.

 

***

 

                Quant à la garde rapprochée de DSK qui souhaite son retour dans les meilleurs délais afin qu'il puisse se présenter aux primaires du PS - Moscovici, Hollande, Le Guen et tous les journalistes de télés (1) avec eux... Qui dénoncera le fait que des leaders d'opinion prennent vraiment leur Pays, qui encore le nôtre, à savoir la France (2), pour une trainée, et la fonction de Président de la République… celle de souteneur ?

Des journalistes et une garde rapprochée qui n’en sont déjà plus à se demander comment le sperme de DSK s'est retrouvé sur les vêtements d'une femme de chambre (fait établi – tout comme d’autres faits eux aussi établis scientifiquement, sévices corporels inclus) mais bien... et sans sourciller le moins du monde, si cette victime (3) a cherché ou non à tirer profit d'une situation imposée par un homme que les médias veulent pour Président (4) ; un homme qui ne trouve rien de mieux, à l'occasion de ses déplacements, que d'imposer des fellations à des femmes de chambre qu'il voudrait consentantes malgré elle car… il n’est pas nécessaire de faire preuve d’une imagination très développer pour penser qu’elles n’attendent que ça, même et surtout, celles qui ne demandent qu’une chose : qu’on les laisse faire leur travail de femme de chambre... et certainement pas un travail de domestique corvéable à merci, corps et biens.

Mais alors...Jusqu’où le PS et les journalistes de télés (5) vont-ils descendre et nous avec eux pour peu que l'on soit tentés de les y rejoindre ?

Oui ! Nous qui ne sommes pas encore descendus au plus bas de l'échelle d'une considération morale ou bien, d'une décence commune à tous les gens de bonne volonté d'où qu'ils viennent ; gens de bien qui n'ont pas renoncé au respect de soi, et qui se tiennent éloignés d'une intériorisation cynique ou servile d'un environnement politique et social délétère où tout est possible puisque tout est permis ; environnement qui n’épargne plus personne : hier un Badinter ; aujourd'hui 2 juillet 2011, un Jean Daniel qui demande déjà à la justice américaine de s’excuser auprès d’un DSK maintenant victime.

____________________

 

1- Quiconque n'a pas vu et ni entendu Olivier Mazerolles sur BFMTV le 1er juillet 2011, à l'heure où DSK re-passait devant le juge, ne saura jamais jusqu'où le métier de journaliste est descendu.

 

2 - Une France qui est tout ce qui nous reste pour l’heure, en attendant une Europe unie, forte, fraternelle et démocratique : d’où l’importance de l’élection présidentielle.

 

3 – Chez une victime, on n'aime rien tant que son traumatisme ; aussi, une victime qui ne perd pas le Nord n’est déjà plus tout à fait une victime mais bien… plus prosaïquement : une calculatrice bientôt détestable.

4 - C'est la nouvelle donne : la France ne mériterait donc plus qu'un Président en dessous de tout, et de nous tous pour commencer (en effet : qui d'entre nous aurait l'idée de bousculer... sinon de violer une femme de chambre ?!) sans doute dans la mémoire d'une présidentielle de 2007 avec Sarkozy pour ouvrir le bal des maudits.

5 - Journalistes a-politiques, veules, sans honneur et sans morale qui ne servent qu’un parti : celui de la force et de la puissance où qu’elles soient, d’où qu’elles viennent, et plus encore, lorsque le vent à tourner en faveur des ressorts de cette même force et de cette même puissance.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :