Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

François Hollande : misère et décadence de la fonction présidentielle

 

                    Ploucs et commanders

 

 

                    "Là, on n'est plus très loin d'une partie aussi fine que carrée, Hollande perdant néanmoins au change. En effet : visez un peu la meuf de Netanyahu !"

 

On ne manquera pas à  propos de cet "intérieur" de la résidence privée de Netanyahu pareil à une salle de réunion d'un hôtel d'aéroport, ce qui suit : pas un livre, pas un meuble digne de ce nom ; un intérieur qui est sans aucun doute la marque d'une inculture et d'une absence de goût abyssales....  un peu à l'image de cette chanteuse de karaoké assommante.

 

Toutefois, reste à espérer que l'unique chambre à coucher destinée à ce quartet franco-israélien est d'un tout autre standing et confort !

 

***

 

                Qu'à cela ne tienne !

 

A propos de ce président qui n'a pas idée... président qui ne connaît ni le ridicule ni la honte... on rappellera deux choses  :

 

1 - Quand on est de gauche on se tient aux côtés de ceux qui souffrent et s'interdit de faire la fête avec ceux qui n'ont qu'une devise : "Tout pour ma gueule ! Et malheur aux vaincus !"

 

2 - Hollande n'a aucun mandat pour effectuer une telle volte-face quant à la politique étrangère de la France dans cette région.

 

Certes ! L'Histoire jugera.

 

           En attendant, les électeurs auront, au cours des prochaines élections, tout le loisir de signifier à celui qui nous tient lieu de président sans majuscule, le proverbe suivant : "Tant va la cruche à l’eau qu'à la fin elle se casse" ainsi que la fable qui suit de la Fontaine :

 

Le Loup et la Cigogne

Les Loups mangent gloutonnement.
Un Loup donc étant de frairie
Se pressa, dit-on, tellement
Qu'il en pensa perdre la vie :
Un os lui demeura bien avant au gosier.
De bonheur pour ce Loup, qui ne pouvait crier,
Près de là passe une Cigogne.
Il lui fait signe ; elle accourt.
Voilà l'Opératrice aussitôt en besogne.
Elle retira l'os ; puis, pour un si bon tour,
Elle demanda son salaire.
"Votre salaire ? dit le Loup :
Vous riez, ma bonne commère !
Quoi ? ce n'est pas encor beaucoup
D'avoir de mon gosier retiré votre cou ?
Allez, vous êtes une ingrate :
Ne tombez jamais sous ma patte. "

 

 

(Prétendre être payé d'un service par les méchants, c'est commettre une faute car, ensuite, on ne peut plus s'échapper sans être puni de ses bons offices - Esope)

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :