Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Guitry père et fils...

               

                   ... ou quand le père, Lucien Guitry (1860 -1925), acteur célébrissime, trouve son aboutissement, voire son apothéose, dans le fils Sacha (1885-1957) , auteur de génie, acteur et cinéaste jouissant d'un prestige considérable.

C'est suffisamment rare pour être salué, à l'heure où les filles et fils de... ne sont le plus souvent que la pâle, très pâle copie d'un ascendant qui a brillé de tous les feux dans la discipline artistique - ou autres -, qui fut la sienne ; sans toutefois oublier le cas où les ascendants n'ont brillé que d'une pâle étoile, celle du soir qui annonce déjà le crépuscule pour leur descendance qui aurait le malheur d'emprunter la même voie ; car enfin, force est de constater que le génie, à défaut... le talent, est beaucoup plus rarement héréditaire que la médiocrité.

Lucien_Guitry.jpg

              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                Aussi...

               Lucien, Sacha... face à cette prodigieuse filiation, on pourra regretter que Sacha Guitry n'ait pas eu de descendance ; les opportunités ne manquaient pourtant pas puisque Sacha Guitry n'a jamais pu envisager son existence sans une femme à ses côtés, pour le meilleur et pour le pire ; femmes auxquelles il doit une bonne partie de son oeuvre.

Sans doute a-t-il craint que sa descendance ne soit pas à la hauteur de l'enjeu ; pensez donc : l'Everest accouchant du mont Ventoux ! Ou pire encore... de la dune du Pyla... la montagne d'une souris.

Il faut le savoir : Sacha Guitry a toujours craint le ridicule par-dessus tout.

 

***

 

image.jpg

                

                            Et c'est alors qu'arrive l'hommage du fils au père.

 

           "Il s’agit du premier film de Guitry tourné après la Deuxième Guerre, et tout se passe comme si, après ses déboires de la Libération, il avait ressenti le besoin de revenir à ses fondamentaux : l’amour du théâtre, la figure du père, Lucien, comédien illustre, célébré en son temps comme le plus grand de sa génération, l’émule masculin de Sarah Bernhardt. Comme toujours lorsqu’il raconte la vie d’un grand homme, le ton est à l’hagiographie."

 

Une analyse du film est disponible ICI

1 - Se reporter à l'ouvrage "Filles et fils de..." ICI

 

_________________

 

Pour prolonger, cliquez : Cinéma, cinéma, de salle en salle

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article