Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

France Culture, Facebook et ses lecteurs-auditeurs

 

 

                Après deux mois d'activité sur la page Facebook (FB) de France Culture (FC - notez que je suis blogger depuis 12 ans et auditeur de FC depuis trente ans), une de mes intuitions a trouvé sa confirmation à la lecture des commentaires qui y sont déposés et face à la gestion de cette page par les community managers. 

Force est de constater ce qui suit : parmi les pages FB des médias dominants, FC en particulier ne permet pas à ses auditeurs-lecteurs de développer un esprit critique à propos de ce qu'elles leur donnent à lire et à écouter... alors que FC devrait être demandeur : " Auditeurs-lecteurs, critiquez-nous ! Aidez-nous à sortir de notre confort de classe éduquée et instruite (ou plus simplement "diplômée") ! Sauvez-nous malgré nous !"

En effet, le niveau de critique des contenus de FC par ses auditeurs-lecteurs s’élève à peine au-dessus de la moyenne de ce qu'on peut lire sur les pages FB des autres médias main-stream et dominants - France info, Figaro, le Monde, etc... ; plutôt moins encore. 

Un Gilet Jaune qui se garde bien d’écouter FC, a développé et développe au jour le jour, un esprit d'analyse critique d'un niveau bien supérieur à celui d'un lecteur-auditeur de FC.

La soumission au contenu de FC est donc quasi unanime (on retrouve cette soumission sur la page FB de Arte). 

Aussi, on sera tentés de questionner l'existence de cette radio en ces termes : "A quoi bon FC ?" 

Certes, l'Histoire nous enseigne que la Culture n'empêche nullement la barbarie et que les victimes d'un jour font d'excellents bourreaux du lendemain, aussi... ajoutons à cet enseignement le fait suivant : la diffusion de la Culture avec un grand C interdit plus qu'elle n'autorise et n'encourage, à savoir : elle semble dissuader l'exercice de tout esprit critique à l'endroit de cette même Culture dans le cadre d'une auto-critique venant en priorité de la classe qui préside à la diffusion de cette Culture ainsi que chez ceux ( et surtout chez ceux) qui la reçoivent - les auditeurs de FC en l’occurrence. 

Et c'est bien là que le bât blesse.

Inutile de préciser que tous ceux qui président à cette absence d'auto-critique et de critique faute d'encouragement et d'une prise de conscience quant à sa nécessité, doivent en être tenus et responsables et coupables.

 

On l'aura compris, France Culture n'aide pas à penser ; mieux vaut donc avoir commencé avant, bien avant, d'autant plus que tous les contenus de FC sont organisés de manière à neutraliser toute contestation car dans le cas contraire (celui d'une contestation des contenus), on peut très vite se voir affublés les épithètes suivantes : égocentrique, narcissique, gauchiste borné, anti-universitaire primaire, élitiste méprisant, critique monomaniaque (critique obsessionnel), complotiste, antisémite, négationniste (rapport à des faits historiques)...

 

C'est au choix, tout en tenant compte du fait que plusieurs choix sont simultanément possibles et cette liste non exhaustive.

 

En revanche, notez que les contenus FC ne sont pas organisés de manière à contrer toute critique à leur sujet par la menace de l'accusation de "racisme" ; en d’autres termes, vous pouvez contester tous les contenus de FC sans jamais être accusé de racisme, et pour cause : aujourd’hui, le racisme qui est pourtant un délit, n'entraine aucune conséquence fâcheuse ( se reporter aux propos d'un Zemmour, d'un Finkielkraut, d'une E. Levy)................

 

Quant à Charlie Hebdo et ses Unes... faut croire que la complaisance envers le harcèlement raciste n'était pas partagée par tout le monde. 

 

 

***

 

                  

 

Ce diaporama est une compilation de toutes les remarques que j'ai pu faire à propos des contenus de cette radio.

 

L'apport de la radio d’Etat qu’est France Culture, sa contribution, à propos de tout ce qui nous est asséné depuis 50 ans (et plus) avoisine la note 0 !

En effet, rien sur la dénonciation des demi-mensonges et des demi-vérités ; rien sur toutes les fausses vérités et tous les faux mensonges !

FC n'est que la copie conforme – le perroquet - d'une culture et d’une information certes de classe (les Cultivés et/ou les Diplômés) mais aussi et surtout… le ventriloque d’une culture et d’une information - tour à tour et au choix -, mensongère par omission, lacunaire, paresseuse, incompétente et manipulatrice.

Dans les faits, France Culture n'a rien à voir avec la Culture ni avec l'Information mais tout à voir avec la « propagande » ; huit fois sur dix, France Culture n’a aucune approche critique des savoirs ni de la critique de ces savoirs non plus car n’oublions pas l’exigence du questionnement suivant : qui critiquera la critique ?

Aussi, la critique de la critique des savoirs s’impose elle aussi.

La Culture c’est « la remise en cause » sans compromis, la mise sous « test » de tout ce qui nous semble indiscutable, tout comme la science d’aujourd’hui la remise en cause de celle d’hier, tout comme l’Histoire, tout comme les certitudes propres à une société, à une culture, à une civilisation !

 

En d’autres termes : France Culture, c’est du vol !


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article