Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Delphine Horvilleur, femme rabbin attachée de presse d'un judaïsme new look

 

 

 

 

               Née le 8 novembre 1974 à Nancy, formée aux USA, chouchou des médias, de RTL à France Culture, depuis quelques mois, Delphine Horvilleur, femme rabbin, est chargée de conduire une campagne de séduction en faveur d’un judaïsme qui se voudrait, tout en y prétendant déjà, à la fois moral et tolérant.

 

Mais alors, de la bonne graine révolutionnaire Delphine ?

 

Assurément !

 

Chantre d’un judaïsme à la française, sortie tout droit d’un stage de formation en "communication et marketing", une seule question suffit pourtant à déstabiliser cette jeune femme si policée, si sure de son bon droit religieux mais néanmoins républicain et laïc…

 

Une seule question que les médias se gardent bien de lui poser (s’il y a bien une chose qu’on ne peut pas reprocher à tout ce personnel médiatique, c’est bien d’ignorer qui et ce qu’il faut craindre quand on veut continuer de toucher son chèque à la fin du moins tout en prospérant dans la carrière) …. 

 

Une question, une seule… et le vernis de tolérance et de laïcité d’un judaïsme indolore et tellement français que notre Delphine-femme-rabbin ne cesse de revendiquer à l’occasion de sa tournée médiatique, et ce vernis donc a tôt fait de disparaître comme par magie ou comme par malheur pour son plan de com lénifiant ( genre : "Ayez confiance !")  censé nous économiser nombre de somnifères …

 

           La question est la suivante :

 

« Chère Delphine, quand est-ce que ton judaïsme à la française va condamner avec la plus grande fermeté la politique coloniale d’Israël et exiger de cet Etat hors la loi le retrait de tous les colons qui occupent torah d’une main, un flingue de l’autre, les territoires de Cisjordanie tout en affichant un soutien sans ambiguïté pour un État palestinien fiable et indépendant ? ......................... Allô ? Allô ??"

 

           Je ne l’entends plus. La communication est coupée. Tunnel, batterie à plat… fausse manip, panique, sueur froide ?

 

 "Allô ???"

 

          Je tente de la joindre à nouveau.................  ligne interrompue. Plus d’abonné au numéro demandé. Résiliation. J'y crois pas.

 

"Allô ?????? "

 

 

***

 

               "Foin des bocks et de la limonade..."

 

               Qu'à cela ne tienne ! La preuve est faite, une nouvelle fois : cette femme rabbin confirme ce que nous soupçonnions déjà pour être tout à fait honnêtes :  la tartuferie et la manipulation des esprits (et des corps aussi : touché rectal oblige !) concernent toutes les religions sans exception, y compris un judéo-sionisme anti-humaniste d'un cynisme inégalé en Europe depuis la fin de la Seconde guerre mondiale ; ce qui n'est pas sans rappeler nos heures les plus sombres............. .

 

Aussi, grande est la tentation de demander à notre Delphine, bon chic bon genre, jeune et très femme au demeurant (il est vrai que le paquet était vraiment trop beau pour ne cacher un contenu d'une laideur sans nom), d’aller rejoindre le christianisme et ses prêtres pédophiles ainsi que l’Islam de France avec ses imams qui bafouillent deux mots de français...

 

Car si en politique comme en religion, les bonimenteurs ne doutent de rien, qu’ils sachent que nous non plus nous ne doutons pas du fait qu’ils soient et sont des bonimenteurs achevés.  

 

----------------------

 

Ma publication à propos de cette femme rabbin et les commentaires qu'elle a suscités sur Agoravox, aura permis de mettre en lumière, une nouvelle fois, les graves symptômes d’un communautarisme d’intolérance, de haine, de diffamation et de calomnies dont Dieudonné fut sans doute la première victime publique identifiée comme telle, en 2003, un certain vendredi soir sur FR3.

 

Aussi, il faudra bien qu’un jour on se décide à s’interroger à propos de l’indifférence des Juifs de France, et la violence de cette indifférence et des propos qui l’accompagne, face au sort injuste et cruel qu’est celui du peuple palestinien : pas une once de compassion ; pas une once de questionnement moral ; indifférence à la racine de laquelle on trouvera un judéo-sionisme anti-humaniste d’un cynisme inégalé en Europe depuis la fin de la Seconde guerre mondiale ; ce qui n’est pas sans rappeler nos heures les plus sombres. 

 

Des porte-parole communautaires très médiatisés ( Finkielkraut, BHL, Taguief, E. Levy... et sans doute aussi des rabbins) ont conduit plus d'une génération de Juifs français ou de Français juifs à la déshumanisation tranquille et sereine, quasi systématique tel un réflexe, de plusieurs millions d'êtres humains qui n'ont à leurs yeux qu'un droit et qu'un devoir : aller voir ailleurs si ça se fait d'être palestiniens en Palestine ; or, il se pourrait bien que cette génération soit en passe d’occuper non pas la première mais bien la dernière des places sur un plan moral ; une génération libre jusqu’à l’impunité, libre mais sans excuse.

N'hésitons pas à parler le plus sérieusement du monde d’une pathologie grave... pour ne rien dire de la négation des valeurs qui ont toujours été celles de l’ Europe ancienne et moderne (compassion, raison plutôt que passion, justice, progrès moral et développement de la conscience humaine), certes... entre deux « catastrophes » ; le travail, les oeuvres, les achèvements de centaines d’auteurs, philosophes, penseurs, intellectuels, artistes, hommes d’Etat, hommes de science.... sont là pour en témoigner...

Doit-on, alors parler de « sécession d’ordre moral » volontaire, lucide, consciente. Quant à dater cette sécession morale, cette rupture… sans doute doit-on évoquer les années 80 car si les rabbins ont dé-serré l’étau ( depuis la Révolution française), d’autres ont œuvré pour le retour des Juifs dans le ghetto ; ghetto mental, là où meurt toute ambition d’émancipation et de partage intellectuelle et morale. 

On ne peut pas re pas constater que quelque chose s’est effondré dans cette communauté ou bien quelque chose a resurgi ; il se pourrait bien qu'il s'agisse à la fois de perte et de résurgence (il faut lire Israël Shahak à ce sujet et Marx).

Effondrement du niveau intellectuel et moral que l'on retrouve chez les leaders d’opinion qui occupent les médias : de Finkielkraut à BHL en passant par Zemmour et E. Lévy.

George Steiner est décédé dernièrement : rien dans la presse communautaire juive. Jean Daniel a été ignoré aussi rapport à sa condamnation du CRIF sans doute, voilà quelques années.

A la mort de Stéphane Hessel, des insultes ont été ouvertement proférées à son endroit par des membres socialement installés de la communauté juive. 

Le CRIF reprochera à Rony Brauman de ne pas être assez juif...

 

Silence total à ce sujet dans la communauté juive ; une communauté privée de leaders capables de leur rappeler à tous quelques principes moraux propres à notre  civilisation européenne... sinon universels. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :