Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

SÉPARATISME ISLAMISTE : MACRON EN TOURNÉE dans toute la France

           Dis Macron, c'est pas un peu trop tôt ton plan anti-séparatisme islamiste ? 

 

T'aurais dû attendre qu'on soit à quelques mois du renouvellement de ton mandat ; à moins que tu prévoies d'en remettre une couche à ce moment-là ? 

 

Il est vrai que...

 

Gérer, asticoter la fièvre raciste et son traitement, c'est tout ce qui vous reste quand vous avez pratiquement tout perdu en politique : soutien et considération au-delà des 30% qui n'en ont rien à secouer puisqu'ils n'ont pratiquement besoin de rien, sinon d'ordre et de silence.

 

-------------------------------

 

 

                    Hassen Chalghoumi.... Imam doté d'un QI d'une huître qui maîtrise avec beaucoup de difficultés la langue française à l'oral, manipulable à souhait, que tous les islamophobes et autres instigateurs de la haine anti-arabo-musulmane et africaine, chérissent depuis des années pour cette raison même ! 

Car c'est comme ça qu'ils les aiment les Musulmans : inarticulés... voire... désarticulés, pour mieux nous renvoyer par le biais de leurs prestations médiatiques l'image du "Musulman, être humain inadéquat", comme... en trop ici en France et sur terre. 

Les médias ne s'y sont pas trompés non plus. Pour preuve..... la présence de cet Imam très contesté qui ne représente personne, pour illustrer les bonnes volontés qui errent autour de la "dé-radicalisation". 

***

 

A propos du plan Macron contre le séparatisme, on ne manquera pas de noter que la Turquie occupe la place du bouc-émissaire en ce qui concerne l’influence des pays étrangers sur les Musulmans de France.

 

Or, la Turquie n’est en rien responsable du séparatisme islamiste de nos quartiers populaires ; les responsables sont prioritairement le Qatar avec le financement des Frères musulmans et l’Arabie Saoudite avec la propagation du salafisme… or, Macron ne les citera pas dans sa mise en accusation.

 

Cela n’aura échappé à personne : ces deux pays pèsent quelques dizaines de milliards dans nos exportations. La Turquie ( et le Maroc) : peanuts !

Avec cette attaque en règle contre un pays, un seul, on retrouve à mots couverts l'allégeance française à un quartet dévastateur des deux derniers pays laïcs de la région (Irak et Syrie - entre autres) de ces 20 dernières années : Arabie Saoudite, Israël, Europe et USA, tous soudés contre la Turquie. 

Cette dénonciation de la Turquie, c’est le coup de pied de l’âne d’un Macron lâche et veule dans l’exercice de sa fonction. 

Qu’aucun média ne soit capable de souligner ces points dans les commentaires qui ont accompagné la couverture de l’annonce par Macron de son plan contre le séparatisme confirme une fois de plus l’incompétence de ces médias à force de connivence et de soumission à leurs employeurs-propriétaires qui signent les chèques en fin de mois, font et défont les carrières des uns et des autres. 


A ce sujet, il peut être utile de garder à l'esprit ce qui suit : 

 

Mensonges, distorsion de la réalité savamment étudiés, l’Elysée, Matignon, ce n'est que de la com ; se faire le relais de cette com sans qu’un travail de journaliste ne soit effectué, on passe alors de la com à la propagande.

 

Aussi, force est de constater que nous sommes bien en présence d’un archipel médiatique (public, privé… de France Culture à RTL, de France Info à BFM-TV, du Figaro à Lobs) qui n’est qu’une chambre d’écho de la communication des lieux de pouvoir symbolique (Elysée, Matignon) ou réel (CAC 40, MEDEF, Commission européenne et les chancelleries étrangères).

 

Dont acte.

 

...

 

 

          Quand le "séparatisme islamiste" a pour cause la radicalisation…

 

Or…

 

Pas de déradicalisation (déjouer et contrer les stratèges d’un discours politique et religieux destiné aux quartiers populaires) sans justice des conditions d'existence et de traitement…
 

Pas de déradicalisation sans la volonté de mettre fin à la diffusion sans retenue du mépris dont la communauté musulmane et les minorités visibles dans leur ensemble font l'objet dans tous les médias puisque l'on peut pratiquement tout s'autoriser contre ces minorités, de Zemmour à Finkielkraut en passant par Charlie hebdo et combien d'autres encore...

 

Et enfin : est-ce que la présence des locataires successifs de l’Elysée au dîner du CRIF est censé lutter contre tous les communautarismes, séparatistes ou pas, et adresser les bons signaux : ceux d’un engagement sincère qui ne discrimine aucune communauté ?

 

On peut, on doit en douter en toute bonne foi.  


Sans doute est-ce la raison pour laquelle Macron préfère communiquer autour du « séparatisme religieux » alors que les médias s'en étonnent et préfèrent parler de « communautarisme » car Macron n'oublie pas qu’il devra passer chaque année devant le CRIF, archétype d’un modèle de communautarisation des Juifs de France en l’occurrence, qui a pour seul objectif : faire de ces Juifs français ou Français juifs des Juifs israéliens (accessoirement français) soudés tels une grappe indissociable… pour leur malheur à tous car que peuvent-ils tous avoir à gagner dans cette assimilation israélienne sinon de sombrer moralement et de mettre en danger leur vie. 

 

 

***

 

 

 

 

          Aussi, à l'aune de l'opposition dont ils peuvent tous faire l'objet, puisque cette opposition n'a qu'un souhait - le retour de la communauté musulmane et des minorités visibles dans leur ensemble à l'invisibilité des années 60 et 70, tête baissée, silencieux, relégués aux tâches les plus ingrates : pure fantasme, pure folie d'un irréalisme infantile  soit dit en passant...

 

Dans ce contexte donc, laissons tous ces Français issus de notre ancien empire colonial s'organiser car nous qui appartenons à cette culture dominante, qu'on le veuille ou non, savons que personne ne fera rien pour eux ; personne !

 

En cela, les 50 dernières années leur donnent raison à tous, aujourd'hui encore. 

 

Et c’est alors qu’ils reviendront vers nous, et nous vers eux.... car, pour l'heure, rien n’est pire que le sentiment d’impuissance, de ne rien pouvoir faire pour soi-même alors qu’on a commis l’erreur d’attendre tout des autres qui sont incapables de comprendre ( et ne souhaitent pas le faire non plus de peur de devoir céder quelques places et remettre en cause quelques certitudes mêmes feintes et faussement réitérées ad nauseam), ce que les minorités dites visibles ont vécu et vivent.

Les soutenir pour cette raison ; parce qu’ils ont enfin compris ce qu’il fallait comprendre. 

               "Touche pas à mon pote"... disait l’autre. Le jour où le pote a voulu prendre la parole, l’autre a fait volte-face et s’est retourné contre ce pote (Lobs, Libé, le PS) un peu moins pote maintenant ; pote qu’il souhait muet, confiant, désarmé et docile pour mieux l’endormir ou l’instrumentaliser.

 

A partir des années 80, Mitterrand, Lang et Dray s'en chargeront avec SOS racisme et l'accès aux médias de Le Pen père qui aura pour conséquence : le meurtre, ou bien plutôt l'assassinat (car préméditation il y avait !) du second tour de l'élection présidentielle, jetant depuis un discrédit sans précédent sur toute la classe politique élue, si mal élue, par défaut ad vitam aeternam

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article