Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

The necessity of Art by Ernst Fischer

                    "The modern end of the world will come about when machines become perfect and, at the same time, man's inability to function reveals itself" - Karl Kraus                  

                   Car... "Human consciousness has lagged far behind  technical progress" - E. Fischer

Publié en 1959 : traduction anglaise d'Anna Bostock ( première traduction de 1963)

Illustration  : Gustave Courbet (détail)

"Originally published in Germany, this work went on to become one of the most influential books on art since the war, surveying the whole history of artistic achievement through Marxist eyes"

-----------------------

 

L'homme a toujours eu besoin d'aller vers l'Art et d'en produire afin de se dépasser en se confrontant à quelque chose de plus grand que lui, dompter ses craintes aussi, voire ses frayeurs, à l'aube de notre humanité, terré au fond d'une grotte, terrorisé par un environnement hostile et souvent incompréhensible.

Or, depuis la mort de l'Art suite à sa prise en otage par l'art contemporain (art comptant-pour-rien ou pour si peu : plus de dépassement mais une introspection hermétique, sans partage possible sinon dans la soumission et la terreur chez le spectateur de la faute de jugement intellectuel et esthétique ; un art sans Art car sans "métier" digne de ce nom), il semblerait que ce même homme ait toujours besoin de se dépasser (et qu'on le dépasse en allant bien plus loin et bien plus haut que lui-même) et c'est sans doute la raison pour laquelle, aujourd'hui, il se trouve comme contraint de se tourner vers la science ; la science et son ambition transhumaniste : l'homme augmenté.

Mais alors, ce transhumaniste, aspiration hyper-élitiste, serait donc une réponse car la science seule représenterait alors la dernière opportunité de dépassement de soi ? Devra-t-on désormais parler de "La nécessité de la science comme Art ultime" ?

La question est posée. A chacun d'y répondre et d'évaluer la probabilité d'un tel événement. 

 

                                S. ULESKI

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article