Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Etienne Chouard auditionné par un commissaire politique à la demande de la LICRA

                  

 

Au cours de cet entretien avec ses soutiens à la sortie de son interrogatoire, Etienne Chouard qui ne semble pas réaliser que la LICRA est une officine israélienne, n’est pas conscient des enjeux colossaux - économique, politique, géopolitique , historique et symbolique - qui se cachent derrière l’épisode de la Seconde guerre mondiale qui concerne les Juifs d’Europe en particulier et exclusivement.

Chouard ne réalise pas tout ce qui a été acquis, bâti, construit, obtenu, arraché dans le cadre de cet épisode - et pas simplement la création de l’Etat d’Israël ! 

La moindre tentative de remise en cause de cet épisode dans sa version maintenant historique, implique la remise en cause du capital accumulé ; ce qui ne doit pas être permis ni même envisagé par qui que ce soit à un point tel que quiconque transgresse cet interdit même en rêve, doit être amené à se réveiller en sursaut, pour s’excuser, demander pardon, et alors qu’aucun témoin n’est là pour confirmer ce rêve blasphématoire d’une nature transgressive au-delà de l’imaginable. 

Disons-le, Chouard a été la cible d’une action qui n’a qu’un but : intimider et dissuader tout un chacun de méconnaître cet épisode de la Seconde guerre mondiale car nul n'est censé, tout comme la loi, l'ignorer.

 

Ce qui devrait absoudre Chouard à nos yeux, c’est le fait que ceux qui l'ont forcé à comparaître n’en ont ni l’autorité morale ni intellectuelle quand on connaît leur allégeance et le double-standard de leur éthique. 

 

Pour prolonger, cliquez : Denis Robert, la chute

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :