Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Onfray à tort et à raison deux heures trente durant

 

Le commentaire d'Onfray sur l'immigration - analyse et solutions - est intéressant. En revanche, à propos de l'obsession d'Onfray de la religion musulmane et le danger qu'elle représenterait... Onfray semble simplement oublier qu'il n'y a pas d'avenir pour ceux qui pensent que la terre est plate ; de plus, aujourd'hui, tous les pays sous diktat musulman (charia) sont à un niveau de développement technologique et humain - entre autres critères - qui ne leur permet pas de pouvoir se projeter en tant que leader mondial à quelque degré que ce soit ; ces pays sont bien plutôt destinés à subir et non à « faire subir ».

Faut bien dire que cet essayiste que les médias ont fait, a toujours eu des problèmes avec l'identification des causes ( qui fait quoi, à qui, où, comment, pourquoi et pour le compte de qui)et les noms derrière les causes ; rien de surprenant : tout le monde sait que les ennuis commencent quand on s'en prend aux causes !

« La bateau France va couler ! » prédit Onfray !

Rien n'est moins vrai. L'universalisme républicain n'a jamais existé ; c'est un projet (hypocrite chez les uns, irréaliste chez les autres dont néanmoins on ne peut pas, chez ces derniers, douter de la bonne foi) ... qui a permis de cacher des discriminations sans nombre et un racisme très installé à partir des années 60 dans la métropole ; des millions de nos compatriotes issus du Maghreb et de l'Afrique noire ont été traités et sont encore traités comme des sous-hommes.

Le regroupement communautaire (juif, asiatique, antillais, turc, indien, afro-américain) a toujours été la règle dans tout l'Occident depuis le début du XXè siècle dans les pays d'immigration : Grande Bretagne, pays scandinaves, Allemagne et USA.

Aussi, le regroupement de la communauté musulmane en une entité soudée et organisée, capable de se faire entendre et respectée, apportera à ces millions de nos compatriotes méprisés... dignité et sérénité ; ce que l'universalisme républicain (cache sexe de l'intolérance française) leur a bel et bien refusées : tous les témoignages le confirment depuis près de trois générations.

Le discours autour de l'universalisme républicain est à rapprocher de cet autre discours autour de l'épopée coloniale qui se voulait civilisatrice auprès de populations jugées « sans civilisation » avec les résultats que l'on connaît - vol de la terre, pillage des ressources, exploitation, massacres des populations autochtones - et dont nous payons aujourd'hui encore les conséquences néfastes après en avoir récolté tous les fruits ; en effet, notre sur-développement doit tout au sous-développement des pays colonisés.

Sur la question de la démographie... Onfray fait preuve d'une incompétence évidente car ce qui détermine la démographie ce n'est pas la religion mais le développement : instruction et niveau de vie. Il est vrai que si l'Europe continue de traiter les populations musulmanes comme une population à reléguer... cette communauté affichera des taux de fécondité bien supérieurs à la moyenne des non-musulmans.

Quant à sa mécompréhension du mouvement des Décoloniaux qu'il qualifie de "racialiste", Onfray montre toutes les limites de sa capacité à connaître et à comprendre la société, toute la société française telle que cette société est vécue par une partie de nos compatriotes, qui plus est issus des minorités ; Onfray qui a passé beaucoup trop de temps sur les plateaux-télés, ne connaît que la France qui lui ressemble et auquelle il souhaite ressembler.

Erreur fatale quand on se dit "intellectuel" car ce biais ethnocentriste (Blanc européen issu d'une culture grecque et chrétienne et celle des Lumières) le condamne à l’anecdotique et à la relégation à la fois intellectuelle et factuelle : tous les faits et les événements à venir viendront contredire ses analyses partielles.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article