Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Alain Finkielkraut : quand la défense de l'universalisme conduit tout droit à la condamnation des luttes anti-racistes

 

"Comme l'a montré la soirée des Césars, la promotion spectaculaire de la diversité au rang de valeur suprême ne montre-t-elle pas que l'universel est en crise ? Et puis j'ai vu l'actrice Aïssa Maïga remettre le César du meilleur espoir féminin, compter le nombre de noirs dans la salle : 12, a-t-elle dit, 12 seulement."

                - Alain Finkielkraut ; France Culture Mars 2020

 

____________

 

             

             

               Rappelons une évidence :  la seule manière de défendre l’Universalisme quand on s’en réclame… c’est de soutenir les victimes du racisme et des discriminations. Car il n’y a pas de défense de l’Universalisme sans la dénonciation du racisme et des discriminations puisque le racisme est la négation de tout Universalisme.

 

Aussi, remettre en cause systématiquement tout mouvement de lutte contre le racisme, c'est faire l'aveu du refus de cet Universalisme. 

 

Pousser l'injure faite à ce concept, au sens que l'on doit lui attribuer, en assimilant sans honte les mouvements anti-racistes à des mouvements anti-universalistes n’est pas simplement un contresens mais un stratagème de la pire espèce puisqu’il permet de dissimuler soit un communautarisme forcené (… juif en ce qui concerne Finkielkraut), soit un racisme viscéral, impénitent et irréductible.

 

Cette assimilation, véritable tour de force et tour de passe-passe conceptuel d’une malhonnêteté sans nom doit être dénoncée sans relâche car le communautarisme est sans doute, après le racisme, la forme la plus dévastatrice de la remise en cause de tout Universalisme.

 

Aussi, force est de conclure par ce qui suit :  soyons assurés que pour des gens comme Alain Finkielkraut (on pensera aussi à une Elisabeth Lévy, un Zemmour) plus d’Arabes, plus de Noirs dans les médias, le cinéma, la politique c’est avant tout... moins de Juifs dans toutes ces activités ; et c’est là la seule et unique préoccupation d’un Finkielkraut prédicateur sur France Culture ; d’où les condamnations incessantes par cet Académicien  des mouvements droit-de-l’hommistes et anti-racistes.

 

CQFD : ce qu'il fallait à la fois dire et démontrer.

 

 

 

Pour prolonger, cliquez : Israël en France

 

 

 

        Une analyse aussi pertinente que percutante du racisme langagier de Finkielkraut.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article