Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

ARRESTATION D'ALAIN SORAL : LES TARTUFES ET POURFENDEURS DE LA VÉRITÉ CONTRE LES MORALISTES

Le polémiste Alain Soral a été interpellé mardi 28 juillet en fin de journée et placé en garde à vue. L’essayiste a été interpellé pour « provocation publique » et devrait être présenté au parquet jeudi. Il encourt cinq ans de prison et 45 000 euros d’amende.

_____________________

 

Vraiment, il faudrait qu’Alain Soral apprenne à s’exprimer ! Car, si on peut encore dénoncer (pour combien de temps ?) l’immense lâcheté, le mensonge et l’immoralité qui recouvrent chaque parole médiatique et politique, chaque décision d’ordre économique ou culturel - également ad hominen -, encore faut-il y mettre des formes même si l'on doit garder à l'esprit que le personnel des médias ne redoute qu’une chose : laisser dire ce qui ne doit pas être dit.

 

Dommage qu’Alain Soral s’y soit trop longtemps refusé car, aujourd'hui, la situation est telle que l’on n’a pas le droit de donner le bâton pour se faire battre quand on connaît le cynisme et l’absence de légitimité morale et intellectuelle de ceux qui tiennent ce bâton.

 

***

 

Bien que l’on doive toujours en prendre et en laisser avec un essayiste polémiste quel qu'il soit, on ne perd jamais rien à écouter Alain Soral... car, procès après procès, banni des médias, difficile de se passer du courage, de l’intelligence et du talent de ce dernier car il est celui qui, aujourd’hui en France, avec l’aide de Rousseau, de Marx, de György Lukács, de Lucien Goldmann et de Michel Clouscard, développe les analyses les plus courageuses, les plus pertinentes et les plus talentueuses sur la société française ; et ce dans de nombreux domaines : l’économie, la politique, le social et le culturel.

 

En cela, il demeure indispensable et quasiment irremplaçable. Et personne ne s’y est trompé ; d’où l’unanimité des médias et de la classe politique et universitaire contre cet essayiste surdoué.

 

***

 

Pour revenir à son interpellation de mardi dernier dans le cadre de la persécution, de l’arrestation, de la garde à vue et de l’emprisonnement d’un auteur (ou d’un artiste) polémiste qui a manifestement rencontré son époque - Alain Soral en l'occurrence -, rappelons à toutes fins utiles que l'Histoire ne retient que très rarement les noms des censeurs puis ceux des juges (et moins encore des geôliers) qui ont mené à son terme une procédure jusqu'à la condamnation et l'exécution de cette condamnation ; et ce n'est que justice.

 

En revanche, il semble bien que Soral puisse désormais compter sur une prospérité généreuse à son endroit d’autant plus que ses détracteurs ne pourront compter sur aucune. Pour s’en convaincre, il suffit de consulter la liste des plus agités et des plus bruyants d’entre eux (1) ; en particulier, ceux qui se réjouissent d'un acte de censure ou d'une intervention policière contre un auteur.

 

Qu'à cela ne tienne... pour tous ces imprécateurs, n'est-il pas finalement humiliant, voire dégradant, de n’être courtisés que par plus médiocres que soit (le personnel des médias) et de n’avoir raison que dans la crainte et le chantage ?

 

Là encore, ce n'est que justice.

 

***

 

Ce qu'on ne pardonnera pas aux médias c'est bien de ne se montrer capables que d'une chose : communiquer autour de leurs parti-pris, de leurs préjugés, de leurs aversions et de leurs haines seuls ainsi qu'autour des intérêts de leurs propriétaires, et ce faisant, de condamner leur audience à ne rien connaître, à ne rien comprendre pour mieux entretenir auprès d'elle ce désir chevillé au corps, d’ignorer tout ce qui ne lui ressemble pas car les médias ne savent que conforter cette audience dans sa petite vie étriquée, incapable d'en connaître d'autres, vie désireuse de n’en rencontrer aucune autre en pensée et en parole ; elle n'a finalement qu'un souhait : à l'abri de la vérité, être abusée sans fin.

 

L'arrestation d'Alain Soral, la persécution de Dieudonné (et de combien d'autres... anonymes ceux-là !) apportent la confirmation que ce sont bien les Tartufe et les pourfendeurs de la vérité qui tiennent la dragée haute aux moralistes.

 

Sale temps pour eux tous, hélas !

 

 

1 – Finkielkraut, Haziza, Manuel Valls, BHL, Jakubowicz, Fourest… ainsi que trois officines israéliennes : Crif, Licra et UEJF

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :