Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Gourdes du Paysage Audiovisuel Français (PAF) : un échantillon...

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Natacha Polony et son look de fille aînée de boucher-charcutier de province (Maman à la caisse, Papa, un peu roublard sur la qualité, occupé à désosser de la barbaque toute la sainte journée) ; fille aînée montée à Paris y faire des études… modestes (rien comme approchant l’Agrég de philo)... la première et la seule titulaire du BAC dans une famille qui comptent quatre enfants. Il est dit dans le bourg que ses parents, frères et soeurs sont très fiers d'elle. Na."

***

 

 

            Christine Kelly : l'héritière directe de plusieurs siècles de mise au pas à la baguette et au fouet ou la banalité effrayante de l'arrivisme jusqu'à la caricature.  

 

Née le  à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (sérieux ! On ne ricane pas) de 2009 à 2015, Christine Kelly anime sur CNews l’émission Face à l'info dont Eric Zemmour est la tête d'affiche jour après jour, week-end inclus.

 

---------------

 

 

 

                  Christine Kelly sur C-News (la chaîne qui a placé le Français issu de notre histoire coloniale, le Français musulman en tête, ainsi que l'immigration au coeur de tous les problèmes de notre société), porte-micro de Zemmour après Naulleau ?

Sans l'ombre d'un doute !

 

                   Kelly-Naulleau (sous le patronage de Ruquier et de la productrice Barma sur le service public puis sur Paris Première en ce qui concerne Naulleau), deux supplétifs dédiés à la diffusion de la parole d'un Zemmour responsable du nouveau bouc-emissaire de la société française : les Français issus de notre histoire coloniale et de l'immigration.

A leur sujet, difficile de ne pas qualifier la "carrière" de ces deux individus de "carrière à vomir" ; plus encore en ce qui concerne cette Christine Kelly, issue des minorités visibles.

Studieuse, sans broncher, elle écoute son maître Zemmour, béate...  les lèvres pincées, le regard vide mais avide d'apprendre à écouter les fables de son mentor  et sponsor, bien incapable de lui apporter la moindre contradiction. Elle n'y penserait même pas ; ce qui aggrave sensiblement son cas.

Kelly c’est l’enfant qui réclame qu’on lui raconte non pas l’Histoire mais bien plutôt une histoire avant de s’endormir, et ce… chaque soir.

Force est de constater à son sujet, que ce sont bien des centaines d'années de mise au pas à la baguette (à coups de trique aussi quand l'exploitant-proprio l'avait... la trique bien en main !) dans les champs de coton et de canne à sucre, dans les cuisines et les chambres des Maîtres et de leurs progénitures... qui ont "fabriqué" des Christine Kelly, figure médiatique majeure de l'abaissement et de la servitude (1).

Car enfin, Zemmour qu'est-ce que c'est... sinon la continuation de la guerre d'Algérie par d'autres moyens (Zemmour n'a véritablement qu’un seul bagage culturel, psychique, émotionnel et intellectuel : son histoire familiale) et de toutes les guerres coloniales passés, présentes et à venir ainsi que la prédation et la domination au nom des intérêts supérieurs de la "race", race supérieure donc, auquelle ce Zemmour croit appartenir alors qu'il n'y a pas plus anti-Français, anti-Européen, anti-humaniste et anti-universaliste que ce Zemmour : élève de lycée qui croit pouvoir faire la leçon aux élèves de collège.

Or, les Antilles et l'Afrique, par ricochet, connaissent, comme nulle par ailleurs, les conséquences dévastatrices d'une déshumanisation d'une partie de notre espèce. 

Là encore, difficile de ne pas avoir honte pour cette animatrice ! Et puis aussi : difficile de ne pas désespérer d'un sursaut de ces populations envers lesquelles un mépris certain, inconditionnel, n'est plus à démontrer que ce soit en Métropole où dans les TOM et DOM.....  et de rappeler à notre grand regret que le monde est "trop bien fait, trop bien organisé" pour qu'il puisse un tant soit peu, aspirer à s'élever au-dessus de sa propre indigence résignée.

 

 

1 - Banalité de l'arrivisme : on ne réalise pas assez ce que la recherche d'un confort matériel optimal - le standing : sécurité, silence, espace... - l'avoir, le paraître, la quête de notoriété et de respectabilité... doivent à toutes les lâchetés d'une profession quelle qu'elle soit, - médias, scènes artistiques et politique en particulier -, jusqu'aux pires compromissions... jusqu'à aimer son bourreau ( en tant qu'individu, classe ou système d'organisation de la société) et participer à son impunité et à sa prospérité.

 

Pour prolonger, cliquez : Sonia Mabrouk  - une intégration dans l'indignité 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article