Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Covid-19, le Grand Reset : "On ne doit pas gâcher une bonne crise" - Klaus Schwab

 

Avec Klaus Schwab de nationalité allemande, fondateur des rencontres de Davos en 1971, l'Allemagne (la pensée allemande adossée à Bismarck et Nietzsche ?) est donc de retour sur la scène internationale.

Doit-on craindre le pire ? 

 

                  

 

- Société de l'usageface à la menace de la remise en cause de l'obsolescence programmée qui aura pour conséquence une réduction drastique de la fréquence de renouvellement  de tous les biens et services !

Fin d'une économie  de la propriété donc ; mise en place d'une économie de la location et de l'abonnement  (télé, machine à laver, four, voiture...) !

Les multinationales  loueront tous les biens matériels et immatériels ; rentes annuelles assurées ; servage commercial - fin de la notion de "consommateur "qui pouvait jusqu'alors disposer comme il l'entend du bien dont il avait acquis la propriété. 

 

- Reset social : organiser la nouvelle pauvreté en la rendant acceptable : revenu universel.

 

 

                   

- Reset géopolitique : gouvernance mondiale ; fin de la démocratie : suffrage indirect (grands électeurs experts).

Se reporter au modèle de prise de décision qu'est l'U.E.

 

- Reset Technologie : automatisation, robotisation, digitalisation du vivant, dématérialisation des besoins... ; technologies sans frontières ni contraintes légales ou morales.

 

***

 

Un Grand Reset au contour flou certes mais... une grande réforme en gestation à l'occasion de laquelle tout peut être pensé, au cours de laquelle tout peut arriver car tout ce qui est possible devient alors nécessaire.

C'est la science qui reprend la main via le paravent technologique ; le politique - la politique ! -, est à terme disqualifiée.

D'autre part, on ne manquera pas de noter que la liberté individuelle et collective semble condamnée à faire les frais de ce reset d'un opportunisme qui résume quarante année d'une mondialisation sans honneur ni morale. 

On peut donc être légitimement inquiets puisque l'Homme est tout de même plus doué pour l'adaptation que pour la rébellion, pour l'obéissance que pour la désobéissance.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :