Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Inceste, viol... l'impunité des People : une tentation irrépressible

           ... avec la complicité des médias puisque les People sont leurs clients à tous, de France Culture à C-News...

 

 

                    Il n'y a pas de "culture du viol" puisque tous les violeurs nient le viol en tant que crime et atteinte à l’intégrité physique et psychique d’une personne ; il y a en revanche une culture du non-viol - « Le viol, ça n’existe pas ! » - entretenue par tout un spectacle médiatico-social d’une puissance sans égale.

Il y a en priorité chez les People (choyés, fêtés, célébrés) un sentiment de surpuissance qui garantit l'impunité à des individus ( impunité = absence de sanction car absence de crime) qui, habités par ce sentiment de surpuissance reposant principalement sur un statut social et médiatique intimidant car totalitaire ( il n'y a qu'un seul homme, qu'une seule image, qu'une seule personnalité, qu'une seule histoire) - individus sur-protégés car sur-médiatisés - , se pensent alors débarrassés de toute crainte de se voir publiquement dénoncés : "Dénoncer quoi ? Il n'y a pas de crime à dénoncer, voyons !"

Si exposés, le réflexe de ces individus sera de nier les faits avec une force qui révèle alors l'être non plus univoque (celui des médias) mais l’individu... une fois confronté à ses propres agissements criminels, dans toute sa complexité et perversion.

 

______________________

 

 

               Choyés, fêtés, célébrés des années durant par des médias d’une complaisance coupable au service d’une audience-groupie qui l’est tout autant (Elle ne veut rien savoir de ce qui pourrait ruiner la réputation de ses acteurs, artistes, animateurs préférés jusqu’à conspuer la parole de leurs victimes), inutile de feindre la surprise : tous ces People (cinéma, show-biz, médias, les affaires, la politique), tous ces acteurs d’un même et unique spectacle, ont fini par penser qu’ils étaient inattaquables : impunité totale…

Richard Berry, acteur à la filmographie sans importance, n’y a pas échappé !

La ligne rouge est franchie parce que… "pourquoi pas ! car enfin… qui viendra demander des comptes ? Qui pour nous en empêcher ?"

Tous ces People habitent les mêmes quartiers, fréquentent les mêmes boutiques, les mêmes traiteurs et restaurants, les mêmes destinations de vacances. Aussi, allez donc à 10, 12, 15 ans dénoncer votre People de père pour viol ! Bon courage !

Et aujourd'hui encore : « Ma petite, y’a prescription ! T’as eu 20 ans pour porter plainte ! Alors, ne nous emmerde pas avec ton histoire à la con. On n’en a rien à battre ! Laisse notre camarade People en paix ! »

Il y a bien quelque chose de pourri et qui n’en finit pas de pourrir.

N’empêche, il faut parler ! Il faut tout dire ! Unique moyen de mettre fin à ce sentiment d’impunité qui caractérise tous ces comportements qui ruinent des vies qui n’avaient rien demandé. 

               "Adulés, choyés, célébrés, sachez que l'on ne vous pardonnera rien  !" : c'est bien ce message-là qu'il faut faire entendre auprès de cette "classe People" tentée par un "On peut tout se permettre !" quasi irrépressible.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :