Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Jean-Pierre Elkabbach au service d'un journalisme fantomatique, aujourd'hui mort-vivant, en zombie d'une longévité obscène

                                     Né en 1937 à Oran (Algérie), Jean-Pierre Elkabbach est de retour sur C-News depuis septembre 2020  après avoir été remercié par Europe-1 (il sévit aussi sur la chaîne Public-Sénat) ; il a aujourd'hui 84 ans.

 

***

Elkabbach ? Vous avez dit Elkabbach ?
 
Mais alors, Elkabbach, c'est qui, c'est quoi ? 
 
Nous étions hauts comme trois pommes et déjà cet individu servait la soupe à toute une classe politique locataire de l'Elysée et de Matignon ; classe politique de droite en particulier. 
Viré du service public avec son acolyte Alain Duhamel (« Messieurs les censeurs, bonsoir ! »), bien discrédité, il a continué à servir la soupe, cette fois-ci… aux actionnaires des radios privées. 
 
Aussi, empressons-nous de nous indigner car la présence de cet individu dans le médias, individu fossoyeur du métier de journaliste, un demi-siècle plus tard, est un véritable scandale. Un de plus ! 
 
Agé de 84 ans, soyons assurés que son dernier souffle, son dernier soupir, c'est face à la caméra qu'il l'offrira, le rendra... à ceux qui ont encore la complaisance inouïe de penser que cet individu puisse avoir une place où que ce soit ; en premier lieu dans un média de masse car si cet individu a encore droit de citer c’est dans les fosses communes d’un journalisme de tous les outrages loin de tous ceux qui ont donné leur vie pour que ce métier soit le garant de la vérité des faits et d’un questionnement d’une pertinence absolue : qui fait quoi, à qui, où, comment, pour(-)quoi et pour le compte de qui ?
 
La longévité professionnelle et la longévité "tout court" de cet individu confirme bien la règle suivante : les meilleurs partent toujours les premiers ! Les autres s'obstinent, ne lâchent rien ; nonobstant le réchauffement climatique... c'est sans doute la raison pour laquelle le monde est devenu irrespirable et invivable ; ce sont alors à tous nos ainés ( et l'on pourra le déplorer) auxquels s'adresse le questionnement suivant  : que cache leur longévité à tous ? Quel outrage, quel forfait leur ont permis d'être encore de ce monde ? 
 
Elkabbach doit quitter la scène médiatique (privée et publique) dans les meilleurs délais. 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :