Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories.

Pascal Praud et le personnel de C-News : autopsie d'un cadavre télévisuel, groupies éhontées d'un Eric Zemmour petite frappe de la politique

 

Ci-dessus, une partie de "La bande à Pascal Praud" maître de cérémonie et homme orchestre ; un ramassis d'ignorance crasse pour la plupart d'entre eux à propos de tous les sujets qui sont abordés (Jérôme Béglé - 1), d'autres  qui sont à la morale ce que sont les salauds jugés dans les cours pénales et les cours d'assises (Goldnadel, E. Lévy… Bilger dont le père a été frappé d’indignité nationale au sortir de la Seconde guerre mondiale : aujourd'hui encore, le fils crie à l'injustice à qui veut l'entendre), et d'autres d'une indifférence coupable et indigne (Dassier) ; indifférence propre à la bourgeoisie de nos centres-villes qui n'ont, en fin d'analyse, BESOIN DE RIEN ; ni de démocratie ni de justice ni de protection sociales ni du souci d'égalité de traitement ; d'où leur bavardage bruyant et incessant car moins on en sait, moins en s'en préoccupe, plus on en parle (2).  

 

      Avec Pascal Praud en tête d'affiche, ce sont de véritables sociopathes adeptes de la négation de la nécessité d'une responsabilité et d'une solidarité sociales envers quiconque remet en cause leur confort moral et matériel, groupies de Zemmour jusqu'à satiété, ad nauseam, à la suite de France 2, dix ans plus tôt,  sous le patronage d'un Ruquier, d'une productrice nommée Barma et d'un domestique de compagnie, de race canine, nommé Eric Naulleau…

... de véritables sociopathes donc que C-News, véritable hyène de l'information, a réuni là auprès d’un demi-million (soit 0,6% de la population française - pas de quoi pavoiser) de téléspectateurs du lundi au jeudi, matin et soir. 

                  Cependant on peut déjà conseiller aux salariés de C-News de préparer leur CV car, tôt ou tard, Bolloré devra renoncer et se séparer de ce FoxNews à la française  qu'est C-News qui ne pourra pas survivre ni moralement ni sur un plan éthique à l'épisode Zemmour dont il aura assuré la promotion.

 

                                                    -------------------------

 

           Le soutien inconditionnel de C-News, en faveur d'un Zemmour et dont Pascal Praud incarne la figure hystérique (la moindre critique de son mentor provoque chez lui une réaction d'une violence rare), confirme au-delà de tout ce que  l'on pouvait redouter, l'impunité de la parole raciste dans les médias dominants après des années sur le service public, chez Barma et Ruquier dont on peut légitimement affirmer que c'est ce bien duo ( accompagné d'un Eric Naulleau pour faire la courte-échelle à ce même Zemmour ; un Naulleau qui n'a pas de niveau...  bien incapable qu'il était et demeure... d'apporter la contradiction à qui que ce soit) qui a "lancé" Zemmour ; duo qui a eu la faiblesse de penser que l'audience, tout comme l'argent, n'a pas d'odeur, grassement payés qu'ils étaient et le sont encore aujourd'hui ; alors que l'audience a bien une odeur : celle des intervenants et de l'audimat qui s'en suit. 

Un Pascal Praud qui a lâché le football pour le commentaire politique… dans sa version « café du commerce »… en supporter (soutien) d’un Zemmour élevé au rang d'homme providentiel un peu comme un Platini ou un Zidane.

Force est de constater que Pascal Praud, le plus sournois des animateurs-télés sur tout ce qui concerne nos compatriotes appartenant aux minorités,  confirme la pertinence du principe suivant - principe dit « de Peter », reformulé pour l'occasion : « Tout employé est condamné à s'élever à son niveau d'incompétence… comme pour mieux déchoir ».

            Mais diable ! qu’est-ce que Praud est allé faire dans cette galère ? Alors que le commentaire footbalistique lui convenait à merveille – pensez donc : qui a bien joué, qui a mal joué, doit-on changer de sélectionneur ; l’arbitre a-t-il été à la hauteur ? PSG ou OM ?

Interrogations sans doute d’une importance existentielle non négligeable certes ! mais questionnement d'un enjeu à la portée du porteur d’eau qu’est Pascal Praud, assurément !

C'était le plus souvent divertissant, voire drôle... jusqu'au jour où un des intervenants, récurrent qui plus est, choisit d'évoquer le racisme dans le football (institutions, équipes, supporters). Et c'est alors que Pascal Praud perdit son flegme, plus encore... toute contenance jusqu'à hurler de longues minutes durant ceci :" Arrêtez de tout ramener au racisme ! Arrêtez avec ça !".

Cet acte manqué de Praud, ce lapsus comportemental nous a révélé ce soir-là un individu incapable de faire face à la question du racisme ; on découvrit alors l'attitude ambivalente de Praud à propos de ce délit. Depuis il n'a pas cessé de confirmer notre soupçon. 

Un Pascal Praud qui sort du bois donc, ou bien plutôt... du vestiaire mais tout nu, à poil  ! La pudeur ? Pascal Praud connaît pas ; un Pascal Praud qui a la bêtise de penser que l’on peut soutenir un Zemmour comme on peut supporter le PSG ou l'OM ; transfert que la psychanalyse n'aurait pas renié. 

              Supporter d'une classe politique de droite, en particulier celle qui, corrompue, est appelée à comparaître semaine après semaine dans les cours de justice, n'hésitant pas à hurler au scandale à propos des jugements qui sont rendus - affaires Fillon, Sarkozy, Tapie, Balkany ; jugements qualifiés par l'intéressé de sévères car partiaux...

On se souviendra d'un Bernanos qui a eu des choses à dire au sujet de cette dévotion qui caractérise des individus entièrement dévoués aux intérêts d'une classe supérieure dont ils sont pourtant exclus n'étant pas titulaires des bonnes accréditations

Plus récemment, cette attitude a donné lieu au diagnostic suivant : le syndrome du larbin - ICI

 

                Ce transfert de Praud du football au commentaire politique pose un problème pour la raison suivante : groupie d'un Zemmour dont le racisme est une partie intégrante de l'ADN historico-familiale de l'intéressé - après Sarkozy, Tapie, Le Pen... autres petites frappes, autres figures tutélaires chez cet animateur-télé sur lequel les "truands et autres faussaires de la politique" exercent manifestement une fascination quasi pathologique -, avec ce Pascal Praud et sa bande, d'aucuns parleront de clique, c'est toute l'importance du commentaire et de l'analyse politiques qui s'en trouve comme insultée jour après jour car il est maintenant question d'un effondrement intellectuel et moral que C-News précipite sur le devant d'une scène médiatique déjà bien endommagée. 

Mabrouk, Kelly, Praud... nul doute... pour C-News, la politique et les faits de société c'est l'incommensurable prétention à l'analyse mise à la portée des gourdes et des imbéciles ; indigence, incurie dont ils portent tous les stigmates ; en particulier dans "ce regard face-caméra" qui est le leur : bêtise d'une profondeur vertigineuse qui nous fait hurler au scandale. 

 

1 -  Jérôme Béglé...  (pour lequel c’est souvent le dernier qui a parlé qui a raison) assure simplement son "chèque Cnews" de fin de mois ... 

Béglé est sans aucun doute le pire de cette bande : opportunisme et lâcheté. 

Numéro 2 de l’hebdo Le Point, sachez que ce sont les contribuables qui chaque mois paient le salaire de ce Béglé tellement libéral en économie ; en effet cet hebdo est subventionné à hauteur de plusieurs millions d’euros chaque année dans le cadre des "aides à la presse" versées par l’Etat. 

 

2 - Esbroufe, soumission et démagogie auprès de l’audience de cette chaîne ( "Plus radical que moi tu meurs !" ) à l 'exception de Goldnadel, de E. lévy, de Rioufol et de Pascal Praud - ce dernier n'hésitera pas à scier la branche sur laquelle il est assis - tous, soyez-en assurés, voteront Macron au second tour de la prochaine Présidentielle car la bourgeoisie ne prendra aucun risque avec son confort moral et matériel – son standing ; d'autant plus que la bourgeoisie redoute comme la peste le "désordre", l’incertitude et l’insécurité économique et financière qui en découle...

La bande à Praud, c'est de l'esbroufe bourgeois qui s'encanaille avec Zemmour ; ils viennent comme.... se salir avant de prendre une bonne douche une fois rentrés au bercail car la bourgeoisie finit toujours par rentrer à la maison : leur maison c'est Macron (Hollande), Sarkozy, Chirac…  c'est pas Zemmour !

Zemmour c'est du fantasme ! Rêve du pauvre avec les Le Pen auprès desquels ces pauvres ont cherché des années durant le ticket gagnant du loto de la politique qui ferait d'eux des gagnants !

Et ça, leur patron à tous qu’est Bolloré, la direction de C-News et les membres de « l’Heure des Pros » sont les derniers à l’ignorer !

Cette capacité qu’on les « amoureux de la France » auto-proclamés d’accoucher qui d’un Le Pen, qui d’un Sarkozy qui d’un Tapie, qui d’un Zemmour, qui d'une Marion Maréchal -  un talus de gravats en lieu et place d’une montagne de granit -, est d'un pathétique consommé.

Question stature, il nous suffira de mentionner au hasard... et alors que nous avons que l'embarras du choix... dans l'ordre et le désordre... de Gaulle, Jean Moulin, Jaurès, Victor Hugo, Jeanne d’Arc, Philippe Le Bel, Louis XIV, Descartes, Montaigne, Montesquieu, Talleyrand, Arago… et combien d’autres encore…

Pour prolonger, cliquez : Zemmour ressassement et affaissement

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :