Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Jean-Claude Dassier : une surcharge d'indifférence obscène dans le cadre d'une hyper-tension anti-sociale

                       Opus 9 de la série : "C-news, hyène de l'info : autopsie d'un cadavre audiovisuel", après les portraits de Sonia Mabrouk, Christine Kelly, Pascal Praud, Philippe Bilger,  Sophie Obadia, E. Lévy, Charlotte d'Ornellas, Jérôme Béglé...

C'est au tour de J.C. Dassier

 

 

           

Entièrement soumis aux diktats sanitaires, chair à vaccin et heureux d’en être et de l’être… déjà en quête d’une quatrième dose… anticipant la cinquième, shooté aux vaccins donc, âgé de 81 ans… un J.C. Dassier ça ne veut pas mourir, jamais ! Sous aucun prétexte ! Aussi, un J.C. Dassier, ça s’accroche, ça ne lâche rien ! Ca veut jouir encore et encore... s'en foutre plein la lampe !

Chroniqueur dans la bande à Pascal Praud, "journaliste" à la retraite, un temps à la tête de l’OM (on savait qu’il n’y a plus rien à sauver dans le football mais là quand même...) et de LCI, voix de stentor (grande gueule et petite conscience) dont il use et abus car Dassier, dans sa grande naïveté et puis aussi et surtout, dans son orgueil mal placé, croit pouvoir attester que c’est votre timbre de voix qui fait la puissance de vos arguments...

Entièrement dédié aux diktats économiques du moment, de tous les moments, ceux de sa classe - en terme de revenus et d'avoirs -, Dassier pense (à défaut de raisonner) avec son âge et son standing de vie qui est le sien (bouffe, grosse berline, confort et espace) après une vie professionnelle manifestement gratifiante et lucrative.

Consultez les rapports de police, les RG, jamais Dassier n’a participé à une manifestation quelle qu’elle soit car jamais Dassier n’a eu à défendre quoi que ce soit car c’est le monde tel qu’il est qui s’en est chargé pour lui ; monde d’hier, d’aujourd’hui et demain tel qu’il lui convient, tel qu’il convient à cette classe parasitaire (ceux qui ont ramassé nos poubelles toute leur vie durant sont bien plus méritants que ce Dassier, en termes d'utilité sociale ; quant aux infirmières... on n'en parle même pas !) qui n’a vécu, ne vit et ne survivra que sur le dos de toutes les autres, excepté cette classe qui se trouve au-dessus de la sienne : l’hyper-classe ( là encore, en termes de revenus et... de pouvoir aussi).

 Une petite larme sur l’effondrement hospitalier après une vingtaine d'années de harcèlement sur les coûts avec la complicité active ou passive d’une bourgeoisie (dont Dassier fait partie) avide de réductions d’impôts et d’un Etat frugale et régalien ( police, justice, prison), en toute irresponsabilité et égoïsme - un système hospitalier qui ne peut pratiquement plus faire face à aucune pression sanitaire...

ll est vrai que tous les Dassier de ce monde, véritables sociopathes - au sens politique du terme -, n’ont finalement besoin de rien étant couverts des pieds à la tête ; leur complémentaire santé pourvoira : les portes de l'Hôpital Américain de Neuilly lui sont ouvertes en grand (hôpital qui refuse les patients bénéficiaires de la CMU) : 15 infirmières, 10 chirurgiens, 50 aides soignantes pour chaque patient ; puis une fois d'aplomb... une chambre garnie.

Un rien bourrin, Dassier ne se déplace jamais sans sa charrue ; il creuse son sillon... filon de ceux qui doivent tout au Système et rien à eux-mêmes, fustigeant comme il se doit... syndicats de salariés et de fonctionnaires, partis de gauche, les Ecolos, les troupes de Mélenchon, le Français issu de notre histoire coloniale mécontent de son sort, les minorités sexuelles ( un seul d'entre eux.. c'est déjà de trop pour un Dassier !) : on l'aura compris, un Dassier ça n’a aucun besoin… ni de démocratie, ni de justice sociale, ni de services publics performants, ni de liberté de penser puisque 99,99% de ce qu’il pense sera validé sans difficulté par tous ceux qui sont chargés de décider de ce qui peut être dit et de ce qui doit être tu.

Soutien tour à tour de Zemmour, de MLP, hier de Sarkozy, demain de Valérie Pécresse à condition que Ciotti soit de la partie - à ce Dassier, repu, gavé... ne lui demandez jamais d’imaginer une autre réalité sociale que la sienne propre même si cette réalité repose sur un tas de fumier : Dassier veut de l'obéissance, du silence, de la propreté, des rues dégagées sans manifestants, des Français du Maghreb contents d’être méprisés, des automobilistes libres de circuler et de se garer en tous lieux, par tous les temps, en toutes circonstances, à toute vitesse.

 

              Dans une appréciation synthétique de l'individu, Dassier c'est finalement l'éternelle caricature vivante de ceux qui prendront toujours le parti suivant : " De la police, vous n'avez rien à craindre si vous n'avez rien à vous reprocher !"

Cette affirmation,  ce n'est pas simplement un axiome de classe, qui plus est bourgeoise, c'est aussi un axiome de concierge d'immeuble ( "Messieurs, cette famille vous la trouverez au troisième étage ;  vous permettez, je vous précède") ;  cet axiome, c'est tout un programme politique responsable dans l'histoire des peuples et des nations des pires injustices et crimes commis en toute impunité.

 

         On l'aura compris : de Dassier, il ne faut rien attendre, à Dassier, il ne faut rien lui demander. Aussi, on pourra le moment venu, et sans état d'âme, se passer de son consentement même si d'ici là...

 (Merci de vous reporter à sa date de naissance et aux statistiques de l'INSEE)

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article