Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Nation et Empire, minorités intérieures déracinées et minorités extérieures enracinées

               

 

            Dans le cadre de la Nation... quels analyse, vision et projet pour les minorités intérieures en partie "déracinés"...

L'analyse de Soral, sa proposition (vidéo à 33.07), est sans aucun doute l'analyse la plus lucide et la plus honnête que l'on puisse adresser.

Certes, cette analyse n'est pas nouvelle puisque nombreux sont ceux qui n'ont pas cessé de dénoncer - principalement dans la gauche authentique proche des minorités et de leur vécu, loin de toute arrière pensée électoraliste ou instrumentalisation (on pensera aux agissements du PS et de la création de SOS racisme) qui n'aurait qu'un seul objet : diviser des adversaires politiques - 

... de dénoncer donc l'arnaque incommensurable, jeu de dupes, de "l'assimilation à la française" ; fausse promesse qui n'engage que ceux qui ont la naïveté d'y croire jusqu'à la déception, le ressentiment et la colère de ses innombrables victimes (des millions en cumul). 

Soral nous rappelle en passant que la France est sortie à jamais affaiblie de l'épopée napoléonienne ; constat sur lequel tous les historiens sérieux s'accordent.

          Larmes et colère... force est de constater que l'Empire convient mal à la France ; à cette France victime d'une illusion qui a pour racine deux attitudes, toutes deux vouées à tous les échecs aux conséquences tantôt mineures tantôt porteurs de récriminations sans nombre et sans fin : naïveté chez les uns, cynisme éhonté chez les autres.

La France n'a assimilé personne ; les Corses le sont restés même si Yves Montand a su nous faire oublier qu'il était un enfant de l'Italie ; quant aux Français italiens de troisième - voire quatrième - génération... italiens ils le sont restés eux aussi ; une finale de coupe du Monde nous le rappellera sans ambigüité aujourd'hui encore.

Il faut juste savoir de quoi on parle. 

Il est grand temps de penser "ce qu’il est à la fois juste, honnête et lucide d’espérer et d’exiger " de et pour tout un chacun.

La France n'assimile pas ; elle gratifie ceux qui se soumettent - ils ne pourront néanmoins compter que sur des miettes, le plus souvent, s'ils sont issus de notre histoire coloniale -  et sanctionne, exclue, sans ménagement, ceux qui s'y refusent ; ceux qui s'obstinent à vouloir garder une trace, un trait de caractère (ainsi que préserver un tant soit peu de lucidité quant à leur chance d'être accepté pleinement), de là où ils viennent ; une trace, un trait d'ordre généalogique, culturel et historique. 

La France ne tolère que des Mabrouck, des Kerry, des Sarah El Haïry, des Messiha qui ne nous sont d'aucune utilité car chacune de ces personnes ne représente qu'elle-même - ambition, arrivisme, carriérisme : copie conforme de ceux qui demeurent les maîtres des lieux, le pouvoir de nuisance, de nomination et d'élection en moins... bien évidemment car tous sont condamnés à les servir tous ces maîtres généreux mais parcimonieux... comme au compte-gouttes ; à la moindre incartade, c'est le bannissement. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :