Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Guerre en Ukraine - dictature médiatique oblige : Mélenchon baisse son froc

 

... et LFI avec lui.

 

 

              Les paroles de Jaurès à propos du capitalisme qui « porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage » se sont envolées ; et le capitalisme avec elles ; seul reste alors Poutine ; Poutine « seul responsable de la guerre en Ukraine !» hurlent à pleins poumons Mélenchon et sa troupe de groupies.

Après le clientélisme électoral, Mélenchon invente le clientélisme médiatique : « BFM, France-info… ne nous faites pas de mal ! Regardez comme nous validons sans hésitation votre parti-pris russophobe et anti-poutine ! »

De notre côté, on n’oubliera pas de sitôt cette reddition à la fois intellectuelle et morale de Mélenchon et de ses troupes face à la dictature médiatique.

On n’oubliera pas non plus les 13 000 victimes du Donbass de ces huit dernières années ; Ukrainiens séparatistes morts sous les bombes de Kiev.

On n’oubliera pas l’instrumentalisation sans vergogne  par les USA ( après celle de l’Islam au Moyen-Orient ; instrumentalisation aux millions de morts et de déplacés maintenant apatrides, parqués aux portes de l’Europe) du sentiment anti-russe en Europe de l’Est pour son seul profit : isoler la Russie de l’E.U… et l’E.U du reste du monde… d’une pierre deux coups ; une U.E à la merci des USA comme jamais.

Rappelons ceci : les USA, c'est cette menace sur tout le système financier européen en 2008 ; le racket de nos entreprises exportatrices ; la corruption de nos ministres  et de nos politiques aux fins de rachat et de la casse de nos fleurons industriels, leaders mondiaux concurrents.

             Avec ce positionnement de LFI, on retrouve le Mélenchon courageux mais pas téméraire ; un Mélenchon membre du PS qui, en 1992, votera en faveur du traité de Maastricht ( et alors qu'il n'en pensait du bien qu'à peine) pour ne pas perdre l’investiture de son parti et ainsi... continuer de vivre de la politique.

             Mélenchon baisse donc son froc, de dos qui plus est, maintenant tout nu... les fesses à l'air, l'arrière-train exposé aux curieux qui ne sont que de passage (est-ce une invit ?)... et puis Mélenchon botte en touche aussi dans un pacifisme alter-mondialiste confusionniste à souhait (vieille lune des années 90 avec l'association ATTAC en figure de proue)  ! car enfin, combien sont-ils à maîtriser ce concept sinon deux tondus et trois pelés syndicalistes et écolos de la première heure qui est aussi, le plus souvent, la dernière. 

 

                           

 

Romain Bessonnet, spécialiste de l'espace post-soviétique, analyse les ressorts du conflit russo-étasunien sous couvert d'un conflit russo-ukrainien.

 

Pour prolonger, cliquez : Ukraine, une crise russo-étasunienne

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :