Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

De Colombine à l'école primaire Robb : autopsie d'une cadavre sociétal et civilisationnel

 

Massacres aux USA, en veux-tu en voilà !

La vente d'armes est-elle vraiment en cause ?

N’est-il pas bien plutôt question de culture, d'Histoire et de mode d'organisation de la société, américaine de surcroît, une société guerrière du challenge et de la performance, une société sans considération pour la justice des conditions d'existence ?

Les Canadiens sont autant armés (nombre d'armes par foyer) que les USA ; or, ce type d’événement demeure exceptionnel tout comme en Europe.

De ce contexte, difficile de ne pas noter à quel point les USA ont un talent inégalé lorsqu'il est question de pleurer et d'enterrer leurs morts… victimes expiatoires d'un système que tous plébiscitent directement ou indirectement : c'est à croire que "America is great again" que lorsqu’on s'y entretue et quand on assassine à tour de bras à l'étranger.

Car…

Violence sociale à l’intérieur et violence impérialiste guerrier à l'extérieur : tout n'est que violence et crimes autour de cette super-puissance qui ne connait ni pardon ni partage et qui ne cesse de récolter ce qu'elle sème jour après jour.

 

            

Salvador Ramos ?

Scolarisé aux USA depuis la maternelle, séchant les cours du lycée... féru de jeux vidéo comme tous les adolescents de son âge, s'est-il agi d'un jeune homme humilié et maltraité par son entourage et les institutions ?

Notons ce qui suit : ce tueur de 18 ans ne s’est pas fait tout seul dans son coin, agent libre et responsable, comme aimeraient le penser les tenants d’une pensée ultra-libérale. Non, c’est bien la société américaine qui l’a fait et lui qui le lui a rendu.  Certes, il y a de par le monde des sociétés qui s’étonneront toujours  de la composition  de la matière fécale que leur rendent leurs membres, dans le genre : « C’est à nous ça ? Vous êtes sûrs ? – Ah que oui ! Votre tueur est bel et bien américain ; il n’est pas pakistanais… et d’origine non plus – Bon, si vous le dites. »

« Un citoyen libre et responsable, seul responsable parce que libre »… raisonnement tenu par ceux qui n’ont besoin de rien et qui ont tout (matériellement et socialement : argent, pouvoir et considération)  car tous ces gens servent une réalité qui stipule, qui se doit de rappeler, que chacun a ce qu’il mérite puisque libre, sans contrainte, et responsable, loin de toute co-responsabilité… car le Bourgeois, inconsciemment coupable, et c’est de lui qu’il est question ici bien évidemment, sait tout ce que son standing et son statut - tout ce qu’il possède - doivent à la dépossession de tous les autres.

Or, c’est d’infirmières dont nous avons besoin et pas de bourgeois ; cette bouche parasitaire qui alimente un estomac qui n’en a jamais assez ; ventre au service de tous les excès.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :