Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Présidentielle et Législatives 2022 : ses suites

 

LFI ( et la NUPES pour ce qu’il en reste et en restera) ferait bien de cesser de se préoccuper du score RN aux dernières Législatives.

Dans les cinq prochaines années, LFI ferait mieux, tellement mieux, de s’occuper des 70% des moins de 35 ans qui ne votent pas ; se préoccuper aussi du fait que la France périphérique et rurale n’a pas mis dans les urnes un seul bulletin en faveur de la NUPES ; une France sans laquelle jamais LFI ( et toute alliance avec LFI) n’occupera l’Elysée et Matignon (pour l’heure, lieux du « non-pouvoir » dans lequel il faudra remettre du pouvoir de décision – par conséquent… en priver l’U.E et le mondialisme – une petite remarque en passant)…

Car, se condamner à vociférer à l’Assemblée, session après session, c'est pas une vie même si ça nourrit bien son homme !

A contrario... cela dénote un manque d'engagement sérieux ; un manque d'ambition et de sincérité.

La difficulté est la suivante : la NUPES n’a pas le bon casting (LFI et les Ecolos en particulier) ; quant à Mélenchon, parmi les millions de salariés non syndiqués et non politisés (écrasante majorité), auprès d’eux, sachez qu’il ne passe pas… mais… pas du tout !

Car si les classes populaires et les petites classes moyennes aiment les grandes gueules et les escrocs charmeurs (elles ont aimé, voire…adoré, Pasqua, Sarkozy, Le Pen, Tapie…), elles ont vraiment du mal avec les grandes voix de la politique mais néanmoins grandes gueules car ces classes aiment qu’on leur conte des fadaises et parfois même aussi des horreurs, sur un ton certes déterminé... mais paisible, presque badin : Marine Le Pen.

Erreur de casting donc ; aucun rural, aucun salarié du privé, père et mère de famille, dont le compte en banque est débiteur dès le 10 du mois, ne voient dans le personnel qui compose la NUPES et ses intervenants privilégiers dans les médias - des hommes et des femmes qui partagent leur quotidien ou qui l’ont partagé :

LFI : Manon Aubry et son look d’éternelle lycéenne ; le couple Corbière… couple à pognon…

Les Ecolos : Rousseau et son sourire carnassier hyper-urbanisé de centre-ville, quasi hors-sol ; Jadot et son look de VRP des années 70, rincé qui plus est… Vite ! rendez-lui sa Renault 16 qu’il aille bosser !

Bon. On arrêtera là les dégâts.

              Travail, famille, logement… rappelons que ces hommes et ces femmes de la France périphérique et rurale qui n’ont pas un bulletin de vote à donner à la Gauche, la vraie, sont des gens sérieux tout simplement parce qu’ils savent qu’ils n’ont pas le droit de pantoufler ni le droit à l’erreur ; ils n'ont pas qu'une obligation de moyens mais bien plutôt une obligation de résultats, chaque jour, chaque semaine, sans répit, envers leur famille ; chez eux, le dilettantisme n’est pas de mise. A la première déconvenue, c'est le basculement dans l'horreur : tout perdre.

 

***

 

Extrême droite, anciennement FN…. Avec ou sans les le Pen… le RN sera toujours un problème ; son histoire est une histoire d’intolérance et de brutalité…

Jamais ils ne comprendront la nécessité de la différence ; la nécessité de ceux qui ne font pas les mêmes choix de vie ; la nécessité de ceux qui pensent autrement…

A quel point la société (toute société) a besoin de cette diversité intellectuelle, sociale, politique et culturelle, jamais ils ne le comprendront.

Le RN n’élève personne ni aucun débat ; il conforte l’être humain dans ses limites, dans ses peurs et dans sa souffrance… il le conforte dans la mauvaise compréhension des causes.

Intolérance congénitale, brutalité à l'origine de laquelle on trouvera une incapacité au compromis , la culture politique du RN repose sur la désignation de bouc-émissaires responsables de tous les maux de la société : l’Etranger, les syndicats, la Gauche (la vraie), , l’universalisme humaniste, les minorités sexuelles, culturelles et ethniques…

 

              Quant aux résultats des Législatives dans leur globalité, on ne peut que regretter ce qui suit : ce résultat enterre toute tentative de placer au centre de toute action politique l’écologie ; à l’exception de la NUPES, aucune des forces en présence, à quelque degré que ce soit,  n’a historiquement la culture et l’engagement nécessaires à cette remise en cause radicale de tout ce qui est produit matériellement et intellectuellement qu’est l’écologie.

 

***

 

« Une France ingouvernable !» sont tentés d’afficher les média et son personnel

Tous… de Macron aux LR, personnel des média inclus, finiront par nous dire que les élections sont une menace pour la démocratie ; et la démocratie une menace pour la gouvernabilité de la France.

La boucle bouclée, tous souhaiteront un gouvernement autoritaire, voire dictatorial… dans la tradition d’une bourgeoisie qui, tout au long de son histoire, de la Commune de Paris aux années 30, a toujours fait ce choix qui lui permet de tenir à distance la menace que représentent des élections libres qui ne permettent plus de protéger ses intérêts.

Des intervenants médiatiques (hors classe politique) en sont déjà à regretter l’absence de majorité pour le locataire de l’Elysée.

             R. Enthoven (pilier de France Culture) n’a-t-il pas déclaré qu’il préférait voter MLP que Mélenchon ! A travers lui c’est bien toute une classe qui s’est exprimée : celle des média, du business et de la politique au service de ce même business.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article