Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Etre au monde mais sûrement pas de Ce monde !........Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Malika Sorel-Sutter : quand les médias s'en régalent

 

Ah cette Malika !

Depuis des années, Malika Sorel-Sutter ne sait plus comment nous faire oublier (car elle a la faiblesse de penser que cela d’une relève d’une nécessité absolue ) qu’elle est aussi une française du Maghreb issue d’une culture arabo-musulmane...

Ou plutôt si…

Elle sait comment s’y prendre pour tenter de nous le faire oublier, et ce bien que son prénom et son visage nous la dévoilent : cracher, vomir tant et plus, toute la journée durant, sur tous les médias qui veulent bien lui tendre un micro, ce qui ressemble de près ou de loin à un Arabe et à un Musulman.

Mais alors... que cette Dame sache néanmoins que nous, Français de souche, ne lui en demandions pas tant ; à aucun moment. Bien au contraire.

 

Pour cette raison, Malika Sorel-Sutter est  passée à côté de ce qui aurait pu représenter pour elle un engagement utile ;  destin qui lui tentait pourtant les bras ; bras ouverts en grand : contribuer à nous sensibiliser à propos d’une culture, d’une région - le Maghreb -, au sujet de peuples humiliées et méprisés.

 

Son refus représente un véritable gâchis d'autant plus qu'aujourd'hui, les médias dominants sont devenus les premiers canaux de diffusion de la parole raciste au nom du dieu "audimat".

Avions-nous alors vraiment besoin qu'une "Malika" se joigne à ce concert aussi détestable qu'irresponsable  ? 

 

Après le « nègre de maison » (se reporter aux analyses de Malcolm X à ce sujet), voici donc  la "colla-beur des médias" ; médias qui se régalent d’un tel engagement et d'une telle dévotion : la dévotion de celle qui appartient à une histoire et à une culture que la honte et l’humiliation de cette honte ont égarée.

 

Aussi, on ne peut que ressentir une profonde tristesse à son sujet et un profond dégoût pour la sur-exploitation et la sur-exposition de son égarement par des médias qui n’ont de cesse de participer à la disqualification sociale de millions de nos compatriotes musulmans, arabes, maghrébins et africains tout en les plaçant au coeur de leur communication journalière : un véritable harcèlement et acharnement dont Charlie Hebdo ne manquera pas d’entretenir le foyer brulant. 

 
 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article