Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le meilleur de Serge ULESKI : société, politique, art et culture

Quinze années d’édition de billets de blog sur 20-minutes, Médiapart et Nouvelobs avant la fermeture de leur plateforme respective sont réunies ici. Durant toutes ces années, sachez que tout ce qui est beau, rare, difficile et courageux ne m’aura pas été étranger ; d'où le choix de mes catégories et des sujets traités.

Combien de "Griveaux" aujourd'hui dans la politique, les médias et l'Etat ?

                   Irresponsable, inconséquent, immature, indélicat, peu respectable ( souvenons-nous des commentaires de Griveaux au plus fort du mouvement des Gilets jaunes alors qu'il était porte-parole du gouvernement)... insoucieux de ses devoirs...

                  Peut-on, doit-on dès maintenant, poser la question suivante : y a-t-il d'autres "Griveaux" en politique, dans les médias, dans les grands corps de l'Etat ?

Si oui, leur nombre doit-il nous alarmer ?

Macron peut-il en être tenu responsable ? Ou bien, la présence de Macron à l'Elysée a-t-elle simplement accentué le phénomène que l'on pourrait alors dater de la présidence Sarkozy (1) ?

Et enfin : ce phénomène est-il susceptible de se développer dans les années à venir ? 

                  Une cause peut être rapidement identifiée : la perte de pouvoir des lieux de pouvoir depuis la globalisation, au profit - à un premier niveau -, d'une Commission européenne vorace, au détriment - dans un contexte français -, de l'Elysée, de Matignon, de l'Assemblée, du Sénat et du Conseil constitutionnel ...

Aussi, il se pourrait bien que ceux qui président aux carrières (l'oligarchie nationale, européenne et mondiale) politico-médiatiques (couple indissociable aujourd'hui, l'un nourrissant l'autre et vice versa) puissent sans difficulté et sans risque majeur, se contenter de quelques centaines de "Griveaux" pour occuper les lieux de "non-pouvoir", animer notre vie démocratique et gérer les affaires courantes de l'Etat.

Qui s’en félicitera sinon ceux pour lesquels toutes les portes étaient jadis fermées, à savoir : tous les Griveaux en herbe.

 

1 - A propos du fait de s'autoriser tout ce que l'on doit s'interdire 

 

                                                          ***

 

             Si l'avenir seul nous dira si nous avions et avons encore quelques raisons de nous inquiéter, on peut déjà craindre le pire.

En effet, cette vidéo à propos de la dernière Fête de la musique qui s'est tenue à l'Elysée aurait-elle dû nous alerter ? 

La réponse par l'affirmative est vraiment tentante. 

 

 

                  Et puis aussi...

 

 

                Le ver était-il depuis longtemps dans le fruit ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :